Cotations & Dépêches

Gouvernement : Stéphane Le Foll nouveau ministre de l’Agriculture


Longtemps pressenti comme possible ministre de l’agriculture d’un gouvernement de gauche, Stéphane Le Foll a été nommé à ce poste le 16 mai. Il hérite d’un ministère « de l’agriculture et de l’agroalimentaire » ce qui est plus une nouveauté dans la dénomination et l’annonce d’une politique que dans la réalité du portefeuille. La passation de pouvoir avec son prédécesseur Bruno Le Maire devait être réalisée ce 17 mai à 9 h 30. Stéphane Le Foll a été nommé après des hésitations de dernières minutes, les noms d’autres candidats étant apparus comme Jean-Michel Baylet, Arnaud Montebourg, Alain Rousset, de Marylise Lebranchu.

Une nomination bien accueillie par les organisations agricoles
La nomination de Stéphane Le Foll comme ministre de l’agriculture et de l’agroalimentaire a été accueillie plutôt avec satisfaction par les organisations qui se sont exprimées dans les heures qui ont suivi. FNSEA, JA, APCA, FNPL (Lait) AGPB (Céréales), Confédération paysanne et Coordination rurale, Modef, etc. ont souligné la connaissance de l’agriculture et des mécanismes européens attribuée au nouveau ministre. Cependant, alors que le syndicalisme majoritaire s’est félicité de voir affiché l’agroalimentaire dans le nom même du ministère, les deux syndicats représentatifs minoritaires l’ont déploré. « Nous sommes plutôt satisfaits de la décision du premier ministre et du chef de l’Etat, explique Xavier Beulin, président de la FNSEA. Le ministère est un vrai ministère de plein exercice et reprend dans son intitulé l’agriculture et l’agroalimentaire. Un intitulé qui affirme, selon le président de la FNSEA, une confiance dans les filières agricoles et l’interdépendance entre l’amont et l’aval. » De plus, « Stéphane Le Foll connaît ses dossiers et maîtrise ses sujets. La FNSEA sera un interlocuteur responsable et loyal. »
Céréaliers, des hommes pour nourrir les hommes

Pourquoi s'inscrire

S’inscrire, c’est accéder à des informations plus détaillées, plus diversifiées et plus fréquentes, à des cotations en continu, à des possibilités supplémentaires de réagir, d’exprimer des points de vue, d’interpeller.

Je m'inscris